menu-creations.jpg

 

La religion du Capital
d'après Paul Lafargue 
dossier photos videos presse technique
traitgrisbis

 
Le capitalisme tient les rênes de la gouvernance du monde.
Il a réussi ce tour de force redoutable de faire aimer aux pauvres ce qui les maintient dans la pauvreté et leur impose des conditions de vie indignes.
Certains se révoltent, d’autres s’arrangent ou s’adaptent.
-
Paul Lafargue a contribué toute sa vie, notamment auprès de Karl Marx dont il était le gendre, à étudier puis combattre le capitalisme.
Dans La religion du capital, écrit à la manière d'une farce, il met en jeu les puissants de la finance et de la politique face à la propagation des idées progressistes : devant l’inefficacité de la religion catholique à abrutir les masses populaires, il devient urgent pour ces puissants d’inventer une nouvelle religion, plus forte, mieux adaptée à la vie mondialisée, qui conserve leurs privilèges et qui anéantisse l'éclosion d'une pensée nouvelle.
Ainsi ces illuminés avides de pouvoir et d’argent rédigent-ils, lors d’un congrès secret, tous les textes fondateurs d'une nouvelle religion universelle, toute dévouée à leurs intérêts : la religion du Capital.
-
Avec ce texte de Paul Lafargue, 4 comédiens et 2 musiciens sur le plateau, Luc Sabot continue d'explorer le théâtre comme l'espace de la pensée, loin de la diversion ou du divertissement. Un espace qui s’empare des connaissances, des colères, des ressentiments ou des blessures pour les mettre en lumières, en scène, en jeu.
-
LRK 6085light MarcGinot
   
texte Paul Lafargue
adaptation et mise en scène Luc Sabot
avec Mathias Beyler, Sylvain Briat, Antonin Grob, Jacques Merle, Luc Sabot, Catherine Vasseur
musique Sylvain Briat, Antonin Grob
scénographie Cécile Marc
lumières Julie Valette
son David Michel
collaborations Olivier Amberny, Charlotte Bélec, Christophe Boyer, Axelle Carruzzo, Claude Combes, Roman-Karol Halftermeyer, Brigitte Négro
photo Marc Ginot
   -
théâtre | durée 1h20
   -
création 2019
1-2 juin / Printemps des Comédiens (Warm Up)
6-7 nov. / Théâtre Jean Vilar, Montpellier
16 nov. / Mix'art Myrys, Toulouse
19-20 nov. / Scène de Bayssan
  -
tournée 2020 (en cours)
automne 2020 / TMS, Scène Nationale de Sète
  -
production
Compagnie Nocturne-
coproduction
Théâtre Jean Vilar, Montpellier
Scène de Bayssan - Hérault Culture
TMS, Scène Nationale de Sète
soutiens
Printemps des Comédiens / DRAC Occitanie
Région Occitanie /Département de l'Hérault
Communauté de communes Lodévois et Larzac
Spedidamlogo spedidam
résidences
La Bulle Bleue et Théâtre d'O, Montpellier
remerciements
Le Contre-Point et Le Sillon, Clermont l'Hérault
Compagnie In Situ
-
> toutes les dates en page où/quand
 
-
> production Compagnie Nocturne // coproduction Théâtre Jean Vilar, Montpellier /sortieOuest/Hérault Culture, Scène de Bayssan / TMS, Scène Nationale de Sète / soutiens Printemps des Comédiens / DRAC Occitanie / Région Occitanie / Département de l'hérault / Communuaté de communes Lodévois et Larzac / SPEDIDAM // crédit photo Marc Ginot
> diffusion Théâtre Jean Vilar, Montpellier (34) / Mix'art Myrys, Toulouse (31) / Scène de Bayssan (34)
-

 

 

 

 

Connais-tu l'heure de la fin de la nuit 
d'après Matin Brun de Franck Pavloff  Cheyne Editeur 1998
Rosa de Samuel Gallet | dans Oswald de nuit, triptyque,  Editions espaces 34, 2012
dossier photos videos presse technique
traitgrisbis

 
On constate la montée du fascisme et de l'extrémisme, teintée d'un regard nauséabond sur l'histoire et l'humanité. Souvent insidieuses et sournoises ces montées. Jamais loin de nous, juste à côté, comme une araignée tisse sa toile méthodiquement, tranquillement. Et on se rend compte trop tard. On se dit qu'on aurait dû. On regrette de ne pas avoir réagi plus tôt.
-
Connais-tu l'heure de la fin de la nuit, diptyque musical composé à partir de deux textes :
  Matin brun, récit ou conte moderne qui, dans une langue fluide, fait apparaître la montée d'un totalitarisme fasciste fondé sur des valeurs d'exclusion, valeurs auxquelles les protagonistes s'adaptent merveilleusement bien, voire avec légèreté, avant d'en être les victimes directes.
  Rosa, chant poétique à l'écriture sonore, organique, qui donne voix au désir viscéral et rageur d'une explosion des barrières, des frontières, de tout ce qui peut être de nature à opposer les hommes. C'est un cri, un appel à bâtir une vie d'amour sur les ruines d'un monde décadent.
Connais-tu l'heure de la fin de la nuit, deux actes d'une tragédie moderne, deux tableaux d'une humanité malmenée, deux mouvements d'une symphonie que le public doit achever.
-
Dans sa forme, Connais-tu l'heure de la fin de la nuit propose un rapport singulier entre le spectacle et le public. Egalement destiné aux adolescents dès 12 ans, le spectacle est créé en novembre 2017 dans le cadre de Collèges en tournée, dispositif du Conseil Départemental de l'Hérault visant à créer un spectacle dans une salle de classe, en collège. Son dispositif mobile et léger lui permet également d'être présenté dans des lieux insolites, dans le cadre de programmations décentralisées ou sur des plateaux de théâtre.
-
   
textes Franck Pavloff et Samuel Gallet
mise en scène Luc Sabot
avec Antonin Grob (guitare) et Luc Sabot   
scénographie Cécile Marc
lumières Julie Valette
son David Michel
musique Antonin Grob
photos Marc Ginot
teaser Brice Jullien
  - 
théâtre musical dès 12 ans | durée 45 mn
  -
création 2017 - regarder le teaser
  -
production
Compagnie Nocturne-
coproduction
Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau (34)
Conseil Départemental de l'Hérault
soutiens 
Région Occitanie
logo spedidamSpedidam 
remerciements 
Atelier décor HTH, CDN Montpellier
Compagnie du Poing de Singe
 
> toutes les dates en page où/quand
 
 
> production Compagnie Nocturne // coproduction Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau / Conseil Départemental de l'Hérault dans le cadre de Collèges en tournée // soutiens Région Occitanie / Spedidam // remerciements Atelier décor HTH, CDN Montpellier / Compagnie du Poing de Singe
> diffusion collèges de Marseillan, Agde, Sète, Poussan, Frontignan, Bessan / villes de Marseillan, Agde, Bessan / Scène Nationale de Sète au Centre culturel Léo Malet, Mireval / Le Contrepoint, Clermont l'Hérault / Festival Diversival, Vendres
 

 

 

 

Les Grandes Bouches
de François Chaffin | Editions Lansman 2003
dossier photos videos presse technique
traitgrisbis

 
Archétypes. Ce sont tous des archétypes. Des parangons du discours. Ce sont les figures béantes des pouvoirs qui parlent pour nous, citoyens et citoyennes aux oreilles commodes et disciplinées. Ces grandes bouches ont le verbe large, le discours profus et tonitruant, ils portent le verbe au-dessus des humanités muettes, consentantes, parfois stupéfaites. Les grandes bouches tiennent les micros, sans partage, oralisent les systèmes, asservissent l'individu à de vagues unissons, et contaminent notre griot, celui-là privé du mégaphone, dont la voix maigre se dissout dans l'haleine des gros parleurs. Icônes, caricatures, pantins, la déclamation est un territoire où ils avancent avec des précautions de bulldozers, par-dessus les hommes et l'histoire, la dissidence, son expression singulière.
Alors, acteurs, metteurs en scène, ne leur faites pas de cadeau : jouez gros, truculent, affirmatif, frappez-les sur la bouche, dilatez le mot jusqu'à l'extrême ; le théâtre est peut-être le seul cri de nos résistances.
François Chaffin, 2003
   
texte François Chaffin
mise en scène Luc Sabot
collaboration artistique Catherine Vasseur
lumières Julie Valette
son David Michel
musique Antonin Grob, Raphaël Charpentier, Romain Joutard, Luc Sabot
avec Antonin Grob (guitare), Romain Joutard ou Raphaël Charpentier (batterie), Luc Sabot
photos Marc Ginot
teaser Brice Jullien

théâtre / musique dès 15 ans
durée 1h25
  -
création 2016 - regarder le teaser
  -
production
Compagnie Nocturne
    -
coproduction
Les Saisons du Lodévois et Larzac, Lodève (34)
Chai du Terral, Saint-Jean de Védas (34)
   -
soutiens
DRAC Occitanie 
Région Occitanie 
Département de l'Hérault
Réseau en scène Languedoc-Roussillon 
SPEDIDAM logo spedidam
 
> toutes les dates en page où/quand

Politique, publicitaire, spéculateur, artiste, sportif, mass-média, militaire...
Les Grandes Bouches prennent la parole. Elles parlent fort, elles manient l'art du discours.
Ce qu'elles disent, nous le savons déjà. Elles ne nous apprennent rien, elles tentent même de nous endormir. A nous de rester éveillés en les célébrant, en les offrant dans un concert de mots et de musique.
Les Grandes Bouches, on les fait frémir, bouillir, swinguer, on gratte une guitare électrique pour les faire chanter, on libère l'humour corrosif de leur écriture, on tente parfois (mais c'est dur !) de leur donner un peu de douceur et d'humanité, on les hurle sans retenue, on fait claquer la précision de leur langue, avec rage et jubilation.
Les Grandes Bouches, un spectacle musical pour un comédien, un guitariste, un batteur et un dictaphone.
Les Grandes Bouches, pour un théâtre qui s'empare de la pensée et de la sensibilité, pour un théâtre qui conserve au verbe sa capacité de liberté.
Est-ce cela le théâtre politique ou engagé ?
Il est surtout un acte de résistance à l'ignorance, la solitude, la bêtise, l'ostracisme, l'autoritarisme, à tout ce qui d'une manière générale contribue lobotomiser les cerveaux afin de les bercer aux doctrines des puissances financières, religieuses, politiques, militaires, médiatiques, commerciales.
Si un acte de résistance est un acte politique, alors le théâtre est politique.
Les Grandes Bouches, un spectacle politique, pour grandes oreilles.
Luc Sabot
 
> production Compagnie Nocturne // coproduction Les Saisons du Lodévois et Larzac / Le Chai du Terral // soutiens DRAC Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées / Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée / Département de l'Hérault / Réseau en scène Languedoc-Roussillon / SPEDIDAM // crédits visuel Anne Bauvy / vidéo Brice Jullien ORC Vidéo Film / photos Marc Ginot
> diffusion Chai du Terral, St-Jean de Védas (34) / Les Saisons du Lodévois et Larzac (34) / Le Périscope, Nîmes (30) / Théâtre de Bourg-en-Bresse (01) / Théâtre de Pézenas (34) / Théâtre Sorano, Toulouse (31) / Le Sonambule, Gignac (34) / Théâtre Jean Vilar, Montpellier (34)
 

 

 

Marx Matériau / Celui qui parle
d'après des textes de Karl Marx
dossier photos videos presse technique
traitgrisbis

  
Il ne s'agit pas de faire revivre Marx comme on agiterait un drapeau ou de représenter le bonhomme Marx, sa vie de famille, sa femme, ses trois filles, ni sa barbe légendaire, il est mort, ils sont morts. Nous ne sommes ni biographes, ni politiciens, ni commentateurs. Simplement une fois fondu le gel de l'Histoire, si l'on veut bien s'aventurer dans la vaste forêt des écrits de Karl Marx, on est immédiatement saisi par la clarté des idées, l'humanisme profond qui l'anime, la radicalité des analyses. La philosophie de Marx, une fois débarrassée des spectres de son époque, du marxisme-léninisme et autres approximations d'interprétation léguées par le temps, à défaut d'offrir un système ou un idéal, révèle une analyse et une critique radicale du capitalisme, préfiguration du libéralisme tel que nous le connaissons aujourd'hui.
Jacques Allaire

-
Marx se penche sur l'Humanité et raconte le monde de l'Homme. Il s'applique à produire une pensée libre. Il bouleverse les évidences. Il brise les apparences et montre la chose elle-même. Il se glisse, du point de vue de la philosophie, dans les moindres recoins de nos us et coutumes. Il nous touche pour nous maintenir éveillés et alertes. Il nous invite à nous extraire de notre monde pour l'aimer mieux. Faire du théâtre dans cet endroit, c'est prendre le temps d'être humblement celui qui parle.
Luc Sabot
 
Marx Matériau vu par Jean-Pierre Thibaudat > cliquez ici !
   
conception et texte établi par
Jacques Allaire et Luc Sabot
mise en scène et scénographie Jacques Allaire
interprétation Luc Sabot
régie Cédric Bossu
 -
théâtre dès 16 ans
durée 1h20
 -
production CDN de Montpellier L-R
production déléguée Compagnie Nocturne
photos Marc Ginot
 -
création 2006 CDN de Montpellier L-R
 -
118 représentations entre 2006 et 2017
 -
> toutes les dates de la saison en page où/quand
 
> diffusion CDN de Montpellier L-R (34) / ATP d'Alès (30) / les Saisons du Lodévois-Larzac, 2009 et 2016 (34) / le Théâtre du Périscope à Nîmes (30) / L'Estive, Scène Nationale de Foix et de l'Ariège (09) / Médiathèque Lucie Aubrac à Ganges (34) / Communauté de Communes de Sommières (30) / Théâtre des Quartiers d'Ivry à Ivry sur Seine (94) /  L'Amphithéâtre, Scène Conventionnée de Pont de Claix (38) / La Tuilerie, Bédarieux (34) / La Mégisserie, St Junien (86) / ATP de l'Aude (11) / le Théâtre de Clermont l'Hérault-Scène conventionnée (34) / Le Glob Théâtre, Bordeaux (33) /  ATP d'Uzès (30) / Le Printemps des Comédiens,  Montpellier (34) / Les Palabrasives et le Théâtre de Villeneuve-lès-Maguelone (34) / sortieOuest-scène conventionnée pour les écritures contemporaines (34) / Mix'art Myrys, Toulouse (31)

 

en tournée
traitgris
 
  La religion du Capital
  Connais-tu l'heure de la fin de la nuit
LRK 0807 720x220 Connais tu4656 720x220
 
  Les Grandes Bouches
 
    Marx Matériau
LesGrandesBouches6140 720x220 MarxMatériau434-720x220
 -
 
Les règles du savoir-vivre dans la société moderne
    Lectures
LesReglesNew-720x220
 LecturesAmbulantes-720x220