menu-creations.jpg

 

La voix humaine
de Jean Cocteau| Editions Stock 2001
dossier photos videos presse technique
traitgrisbis

 
Le texte propose une forme singulière de théâtre. Jean Cocteau n'écrit que le texte d'une femme, au téléphone avec son ex-amant. Lui n'est physiquement pas présent et nous n'entendrons rien de ce qu'il dit. Nous, spectateurs, avons toute une partie de l'échange téléphonique à recomposer. Le texte de la femme oriente notre imaginaire. C'est là un enjeu excitant. Comment faire vivre cet homme ? Existe-t-il ? Et si elle était seule ? Invente-t-elle cette conversation ?
J'ai choisi de traiter les mots seuls, et non la situation téléphonique que le texte propose. Comment confronter alors la parole, l'espace, le corps et l'énergie émotionnelle dans un même temps ? Le travail de création a donné une multitude de réponses. Épisode intense de la vie d'une femme. Proximité, distances, mensonges, jeux, amours, non-dits, violences, douceurs, déchirements, faux aveux, trahisons, bonheur... Une femme seule face à un texte travaillé comme une partition corporelle et musicale.
Luc Sabot
   
 
texte Jean Cocteau
mise en scène Luc Sabot
avec Farida Laanizi
lumières Frédéric Bellet
scénographie Hervé Bahuaud
 
création mai 1999
Théâtre Iséion, Montpellier
 
 
> production Compagnie Nocturne / Théâtre Iséion, Montpellier (34)