menu-creations.jpg

 

Bloc à bloc
de Luc Sabot
dossier photos videos presse technique
traitgrisbis

 
Un court métrage sur un support Super 8 montre la fuite de deux hommes à travers souterrains, caves ou rues. Pas de texte mais musique. Images subjectives ou fixes. Il y a urgence. Comme une bombe. Fin du court-métrage. Noir complet. Silence.
Les deux hommes sont arrivés. Dans le noir, sur le plateau. Commence alors un duo tendre et fougueux virant à la douce amertume de l'absurde. Discours poussé à l'extrême ou totalement banal. Constat ironique d'époque noire dans un espace désabusé où tout est possible.
Perdus dans le temps. Inventer au fur et à mesure.
Envie de partir, sans savoir où. Imaginer au fur et à mesure.
Discours cynique peut-être. Écriture vive remplie d'humour, d'énergie et de silence. Dynamisme et rythmique vocale. Précision de la musicalité. Rapport corporel charnel, confidentiel ou géométrique.
Luc Sabot
   
 
texte Luc Sabot
mise en scène Mathias Beyler
avec Laurent Pigeonnat, Luc Sabot
lumières Frédéric Bellet
 
création mars 1999
Le Chai du Terral, Saint-Jean de Védas
 
 
> production Compagnie Nocturne // partenariats Théâtre Iséion, Montpellier / Conseil général de l'Hérault
> diffusion Théâtre Iséion, Montpellier / Faculté de Perpignan / Théâtre des 13 Vents-CDN, Montpellier / Théâtre Le Périscope, Nîmes / Théâtre de Villeneuve-lès-Maguelone